Silène Audibert
Résidence du 2 mai au 30 juin 2022

Silène Audibert, artiste plasticienne née en 1981 à Marseille, a étudié à l’école des Beaux-Arts de Besançon. Le dessin et la gravure sont ses médiums de prédilection. Poreuse aux expériences sensibles, le travail plastique de Silène évoque les sensations et métamorphoses du corps en lien avec la maternité, la nature ou le cosmos ...

A l’occasion de cette 1ère session de résidence, Silène a travaillé sur la préparation de l’exposition “Enforestées”, qui se tiendra du 22 juillet au 24 août, à la chapelle de la visitation (Brioude), aux côtés de Sarah Battaglia et Mylène Besson.

J'ai souhaité chercher la figure de la cabane des bois planté et des constructions sommaires pour imaginer et se projeter dans ces espaces de rêve, ceux de l'enfance. Griffer la surface pour faire briller les filaments de la nuit. Partir dans la nuit et faire surgir le dessin. Le corps se mêle au végétal. Les figures se tracent et se révèlent dans un élan pour former des capes, des robes, des surfaces sculptées dans
la peinture fraîche. 


En parallèle, à partir de vêtement recyclés, Silène a initié un travail de recherche de dessin sur textile, en vue d’une future mise en volume.

Le 30 juin, jour de sa restitution, elle a expérimenté l’hypnose en se prêtant au jeu de la visite de son atelier, sous hypnose collective, dans le cadre de l’intervention de Marine Chavet, artiste et hypnothérapeute (ancienne résidente).

Suite de ses prochaines recherches dans la seconde session de cette résidence, d’octobre à décembre 2022!


https://silene-audibert.com


Photos © Silène Audibert