Notre très cher collègue et ami, Félix Lachaize, directeur technique de la Galerie Tator et de la Factatory depuis 2016, nous a quitté brutalement le vendredi 9 février. Les mots nous manquent encore pour exprimer à quel point, sa personne, son engagement sans faille, sa joie de vivre inébranlable et son inventivité à toute épreuve, nous font défaut...




Entre octobre et décembre 2023, je suis en résidence à la Factatory. C’est le démontage du site rue Paul Massimi. Mes dessins documentent les étapes du site en transformation. Félix guide les travaux, avec son humour et son enthousiasme habituels. Il me transmet un morceau de l’histoire de ce lieu, me raconte cette utopie architecturale et artistique. Merci infiniment Félix.

Claire Georgina Daudin



© Dessins à l’encre ou à l’aquarelle, Claire Georgina Daudin, 2023














Actuellement dans les murs:

Sinus
Boris Raux

Exposition du 12 fév. au 29 mars 2024
Finissage, le vendredi 29 mars, à 18h



http://www.borisraux.com/



En 2024, la Galerie Tator fête ses 30 ans d’existence. Une programmation plurisensorielle et participative est proposée au travers de 5 expositions convoquant les 5 sens. Dès le mois de février, nous amorçons ce cycle par une expérience olfactive avec l’exposition “Sinus” de l’artiste plasticien Stéphanois Boris Raux.




APPEL À BÉNÉVOLES – La Factatory a encore besoin de vous en ce début 2024 

Nous recherchons toujours des bénévoles, qui sont prêts à prendre part à la prochaine session de remontage de la Factatory (dates à caler), pour quelques heures ou quelques jours, selon vos disponibilités. Toute aide est la bienvenue ! Pour participer à cette aventure, contactez nous à l’adresse email suivante.


Factatory | Résident.e.s 

La Factatory a fermé ses portes depuis début octobre 2023 pour cause de déménagement.

Pendant ce temps de latence & de déplacement, 3 formats inédits de résidences thématiques, hors modules, dites “volantes”, sont proposés !



« Résidence Itinérante »
Claire Georgina Daudin
, artiste plasticienne (dessin, installation)
L’Itinérante a été imaginée comme un accompagnement artistique du déménagement. Pendant le démontage, Claire G. Daudin a proposé de traiter des notions de mémoire des lieux : traces & résidus, empreintes des ombres portées de l’architecture, états éphémères de cette même architecture en cours de transformation et ses interactions “chorégraphiées” avec les corps humains. Pendant le déménagement, elle se penche sur les notions de déplacement, de migration et enfin de ré-écriture de l’architecture au moment de la ré-installation & du ré-assemblage des modules (avec en toile de fond, une réflexion menée sur l’évolution urbanistique & sociale du quartier de Gerland).

« Résidence Pionnière »
Giulia Zanvit
, artiste plasticienne (sculpture, installation)
La Pionnière porte sur la rapport que la Factatory entretient avec le jardin, depuis sa 1ère configuration sur le 1er site : parc artificiel d’inspiration méridionale; parking minéral parsemé de quelques plantes invasives; terrain végétalisé attenant à une propriété. Le jardin du nouveau site, plus classique, était en friche il y a quelques jours encore. La nature y avait intégralement repris ses droits. Giulia Zanvit a été invitée à venir observer, d’un côté, le terrain industriel progressivement mis à nu, et de l’autre, à investir, tel une pionnière, la nature “vierge” du nouveau site, en amont des transformations nécessaires à l’installation de la dernière version de la Factatory. Elle propose de se focaliser sur l’infime & l’éphémère en procèdant à des prélèvements & des glanages de matières organiques, minérales et inorganiques, afin de les utiliser comme pigments, outils, ou éléments sculpturaux...

« Résidence Domestique »
Siouzie Albiach, photographe plasticienne
Le terrain de jeu de La Domestique est la maison inhabitée du nouveau site. Cette résidence a pour but d’interroger ce que “la maison” convoque dans l’imaginaire individuel et collectif. Les notions abordées sont celles du “chez soi”, de l’intime, de la présence/absence humaine à travers l’observation des traces laissées par les précédents occupants, ou le ressenti de potentielles charges affectives, voire animistes... Dans ce cadre, Siouzie Albiach propose de réaliser une série inédite de photographies argentiques, consistant en des portraits intimistes de deux soeurs, mis en scène et capturés dans l’environnement de la maison vide et de son jardin attenant.



En partenariat avec Atelier Chalopin sérigraphie et Le Foyer Notre-Dame des Sans-Abri



Claire Georgina Daudin
Artiste plasticienne (dessin/installation)
Résidence “Itinérante” sur les sites rue Paul Massimi et avenue Jean Jaurès, du 6 oct. 2023 au 30 mars 2024

Giulia Zanvit
Artiste plasticienne (sculpture/installation)
Résidence “Pionnière”, au sein des jardins des sites rue Paul Massimi et avenue Jean Jaurès, du 6 oct. 2023 au 30 mars 2024
Siouzie Albiach
Photographe plasticienne
Résidence “Domestique” au sein de la maison du site avenue Jean Jaurès, du 6 oct. 2023 au 30 mars 2024