Johanna Cartier
Résidence du 3 nov. au 23 déc. 2022 
En partenariat avec Kommet 
Johanna Cartier, jeune artiste plasticienne diplômée de l’Ecole des Beaux-Arts de Rennes (Bretagne), développe une pratique de peinture et d’installation. Dans le cadre de cette résidence, elle consacra la première partie à la préparation de son exposition personnelle, programmée début décembre à Kommet, puis le second mois à explorer de nouvelles pistes de travail.

Le mois de novembre lui a en effet permis de préparer la grande majorité des oeuvres, présentées dans le cadre de son exposition “Terrain fragiles, amour miskine”, en puisant des objets ready-made au sein de la ressourcerie ainsi qu’au Foyer Notre Dame des Sans Abri, pour certains peints ensuite à la bombe, profitant pleinement des espaces de travail extérieurs. 

Pendant la seconde partie de la résidence, elle travailla sur une nouvelle série de peintures sur gazon, reprenant les motifs de coupes de cheveux de footballeurs (et de marseillais plus largement). En parallèle, elle pu s’adonner à un temps de réflexion et d’écriture autour de son projet d'itinéraire à travers la diagonale du vide, prévu pour le premier semestre 2023. Projet qui consiste à parcourir la diagonale en voiture, pendant environ 1 mois, afin de récolter des témoignages, des images qui serviront ensuite à la réalisation du travail plastique. L'itinéraire prendra donc une tournure sociologique, ayant pour but la constitution d'archives et la collecte de matière.

https://johannacartier.com/


Photos © Galerie Tator