084 / MARS À MAI 12

Cadavre Exquis - Épisode 2 : Michelle
02.03.12 › 04.05.12

Sophie DEJODE & Bertrand LACOMBE

  • 84_01
  • 84_02
  • 84_03
  • 84_04
  • 84_05
  • 84_06

Photos: Emilien Adage © 2012

"Le cadavre – exquis – boira – le vin – nouveau" (Duhamel, Prévert, Tanguy, 1925) est la première phrase qui résulta et fixa l’appellation de ce fameux jeu de mot surréaliste qui "consiste à faire composer une phrase, ou un dessin, par plusieurs personnes sans qu’aucune d’elles puissent tenir compte de la collaboration ou des collaborations précédentes." (Dictionnaire abrégé du surréalisme).

Michelle est la première sculpture hybride issue de ce jeu de composition en "relais" appliqué au volume et dont nous avons quelque peu aménagé les règles : Le jeu de construction se fait à tour de rôle en partant du ou des apports précédents, il est possible de tenir compte de la ou des contributions précédentes, mais impossible de les modifier. Les éléments mobilisés doivent, le plus possible, être récupérés de sculptures, d’installations, d’éléments de fiction préexistants. Le jeu fonctionne en plusieurs épisodes, c’est à dire que la sculpture de l’épisode précédent est appelée à être démembrée et recomposée dans un ensemble différent.

Ainsi, Michelle est-il ce rat aveugle dont le corps est formé d’un chaudron en forme de rat tronqué et d’une marmite qui en 2009 formaient le coeur des liturgies processuelles du repas lors de l’installation/performance "Off the Wall, le rendez vous des errants", réalisé pour "Le spectacle du quotidien", XXe Biennale de Lyon. Sa main est le prototype d’un projet de cabane perchée. Elle se retrouve également accroché au mât central du galion "Holey Glory" (Sextant et plus, Marseille, 2011). La lanterne qu’elle tient éclairait une sculpture rotative destinée à imprimer des linogravures à même le sol : "Bandits Cosmiques" (Galerie Métropolis, Paris, 2008).

Les sculptures précédemment exposées à Marseille évoluent ici dans une configuration autre, impliquant de nouveaux apports, comme si ces dernières possédaient une force interne les animant et les émancipant de leur statut d’objet.

"Welcome to Flowing Land", troisième étape de ce projet de Cadavre Exquis, verra le jour chez Néon (Lyon), du 26 avril au 19 mai. Ce volet s’articulera autour du travail de deux autres artistes: Benjamin Collet et Pierre Gaignard (nos hôtes), pour former un nouveau récit, qui fera lui-même écho à une première étape de collaboration ayant eu lieu durant l’été 2011, lors d’une residence à l’École des Beaux-Arts de Marseille, donnant lieu à l’exposition Holey Glory, présentée à Sextant et plus (La Friche Belle de mai, Marseille).

Dejode & Lacombe.

galerietator-1.png